Delpla et son obssession....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Delpla et son obssession....

Message  Admin le Mer 20 Mai - 8:32



Source : study
http://39-45.org/viewtopic.php?f=30&t=41483

François Delpla, historien ? scratch

http://www.delpla.org/forum/

1) La réalité de l'affaire dite du "détail" de J-Marie Lepen :


Les négationnistes Churchill, de Gaulle et Eisenhower
pire que J-M Lepen.


Sur un ensemble de 7 061 pages publiées de 1948 à 1959,
c'est-à-dire après le conflit de 1939-1945, ces trois chefs de guerre,
britannique, français et américain, avaient traité lesdites chambres à gaz
par l'ignorance pure et simple.
Leur silence ne pouvait être que délibéré.

Attaqué de tous les côtés pour ses "récidives" sur "le détail",
Jean-Marie Le Pen avait répliqué en 1998 par ces trois phrases:*

"Je n'ai jamais nié ou minimisé l'existence des chambres à gaz.
Mais si on écrit l'histoire de la seconde guerre mondiale sur mille pages,
les chambres à gaz recevront, tout au plus, quelques lignes.
Churchill, Eisenhower et de Gaulle ne les ont pas évoquées d'un mot
dans leurs mémoires de guerre
."

Le journal Le Monde,lui, a reproduit la déclaration en l'amputant
de sa partie la plus substantielle, la plus perturbante pour le confort
des bien-pensants et pour les habitudes de penser du grand public,
il a, en effet, supprimé la partie finale (in cauda gravissimum)
où Jean-Marie Le Pen précise que ni Churchill, ni Eisenhower, ni de Gaulle,
n'ont même évoqué d'un mot ce que, pour sa part, il appelle un détail.

Pourquoi ce silence ?

Jean-Marie Le Pen pourrait mettre ses adversaires dans le plus grand
embarras s'il révélait pour quelle raison Churchill, Eisenhower,de Gaulle
et bien d'autres hauts dirigeants alliés, y compris chez les Soviétiques
ou les Tchèques, se sont, pendant toute leur vie, aussi bien pendant
qu'après la guerre, refusés à mentionner, par la parole ou par l'écrit,
les chambres à gaz nazies (ou le génocide des Juifs).
Cette raison est qu'après enquête les Alliés ont estimé, dès 1943,
qu'il n'existait pas de preuves suffisantes pour justifier qu'on affirme
publiquement l'existence des chambres à gaz d'exécution
:

" There is insufficient evidence to justify the statement regarding
execution in gas chambers".
**

On peut donc avancer que de Gaulle était révisionniste, ***
tout comme Churchill, Eisenhower et bien d'autres ,
on doit reconnaître que Le Pen ne l'est pas.



* Voy.Der Spiegel, n°42,octobre 1998,p.163

** Voy.Foreign Relations of the United States.Diplomatic Papers 1943,
vol I,p.416-417 , pour l'élimination effective de la mention des chambres à gaz
dans le communiqué américano-britannique,
Voy."US and Britain Warn Nazi Killers" (Etats-Unis et Grande-Bretagne
préviennent les tueurs nazis),The New York Times, 30 août 1943,p.3.

*** Voy.Se reporter à une intéressante analyse de Jean-Marie Boisdefeu:
" De Gaulle et le génocide des Juifs.Le général était-il révisionniste ? "

http://livre.fnac.com/a3666649/Charles-De-Gaulle-Memoires-de-guerre

SOURCE:

http://liberation-44.forumactif.org/t860-de-gaulle-churchill-einshower-pire-que-le-pen

_________________
L'autre Histoire.  
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"
 



http://sansconcessiontv.org/
https://www.youtube.com/channel/UCtjSBBjPhyKMp2FzNnXJ_Nw/videos
http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 4807
Age : 66
Localisation : Baie du Mont-Saint-Michel
Date d'inscription : 06/03/2008

http://europe-en-guerre.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum