Cracovie.....

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cracovie.....

Message  Admin le Mar 13 Jan - 13:28

EXTRAIT de la citation du Pr.Robert Faurisson,
"Ecrits révisionnistes",tome III, page 1060-61).
Commander :
http://www.akribeia.fr/index.php/cPath/23_89?osCsid=f4e87b0607e516499be87caede10660f


Les premiers procès contre les Allemands accusés d'avoir été employés
dans des camps munis de chambres à gaz ou de camions à gaz
ont commencé à la fin de 1943 en Union soviétique
(procès de Kharkov et de Krasnodar).

Or, encore aujourd'hui, après 72 ans de tels procès, on ne possède:

1) aucune étude in situ de TOUT ce qui a pu être trouvé en fait
de corps et d'objets suspects,

2) aucune expertise concluant que telle pièce ou tel camion
a servi pour des gazages homicides,

3) aucun rapport d'autopsie concluant à un assassinat par gaz-poison,

4) aucun procès-verbal de reconstitution (ou simulacre)
d'une opération de gazage homicide.

Dans le cadre d'un procès dit du Struthof-Natzweiler (Alsace),
il y a bien eu expertise de la "chambre à gaz" et autopsie des cadavres de "gazés"
conservés à l'hôpital civil de Strasbourg,mais, dans un cas comme l'autre,
le professeur René Fabre, toxicologue, a conclu négativement.
Dans le cas de Dachau, il y a bien eu une forme d'expertise
conduite par le capitaine Fribourg de l'Armée française,
mais,alors que le rapport concluait à la nécessité de poursuivre l'examen
de la pièce baptisée provisoirement "chambre à gaz",cet examen n'a pu été poursuivi.

Au cours de l'instruction du procès de Rudof Höss et à d'autres responsables
du camp d'Auschwitz, le juge d'instruction Jan Sehn a confié à l'Institut judiciaires
de la rue Copernic, à CRACOVIE, l'étude de :

- six fermetures en zinc censées provenir de ce qu'il appelait les orifices de ventilation
de la chambre à gaz du Krematorium-II à Birkenau.

S'y ajoutait l'expertise de 25,5 kg de cheveux,
ainsi que d'objets métalliques mêlés à ces cheveux.

La présence d'acide cyanhydrique ou de ses composés avait été constatée
(rapports d'expertise du Dr Jan Z.Robel en date du 15 décembre 1945).
Rien là que de très normal.
Les Allemands utilisaient souvent l'acide cyanhydrique,sous forme de Zyklon B,
pour désinfecter locaux,vêtements,objets.

En Pologne, comme dans toute l'Europe en guerre, on collectait les cheveux
jusque dans les salons de coiffure pour la confection de textiles,après désinfection.
Mais le paradoxe est que, disposant d'un tel institut de recherches,
la justice polonaise n'a jamais apparemment,procédé aux recherches élémentaires
dans les pièces qualifiées de "chambre à gaz" homicides.

Des transports de justice ont bien eu lieu à l'occasion de certains procès
et notamment celui de Francfort (1963-1965).

Le scandale est qu'on y a examiné certains points du camp d'Auschwitz
mais non les prétendues chambres à gaz qui étaient pourtant là,
soit en l'état d'origine (sic), soit à l'état de ruines tout à fait parlantes.
(Voy.Wilhem Stäglich: "Le Mythe d'Auschwitz").

Le peuple allemand se réveille :

https://www.youtube.com/watch?v=bItxYMuPFmM

_________________
L'autre Histoire.  
"Qui n'entend qu'une cloche, n'entend qu'un son"
 



http://sansconcessiontv.org/
https://www.youtube.com/channel/UCtjSBBjPhyKMp2FzNnXJ_Nw/videos
http://robertfaurisson.blogspot.it/2014/12/une-grande-dame-allemande-ouvre-la.html
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 4807
Age : 66
Localisation : Baie du Mont-Saint-Michel
Date d'inscription : 06/03/2008

http://europe-en-guerre.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum