​NEANDERTAL EN NOUS​.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

​NEANDERTAL EN NOUS​.

Message  Admin le Ven 19 Déc - 12:48

"
NEANDERTAL EN NOUS.  study


"


https://www.youtube.com/watch?v=b2l0znHJUKA


Voir commentaire sur la vidéo.


"Finalement, après une déduction logique et génétique (donc scientifique),
si nous ne sommes pas tous négroïdes, c'est grâce à Néandertal (Européens, 4%, noirs-africains, 0%).
Merci, mon vieux ; ce qui implique que les races humaines, d'un point de vue contemporain,
existent bel et bien (voir la classification zoologique officielle que l'on peut étudier en faculté
[permise par les Socialistes et les Loges] - Néandertal [qui avait un volume crânien supérieur]
n'est pas Sapiens, et inversement).

En Europe, aujourd'hui, en tant que "blancs de souche", c'est-à-dire en tant que Sapiens avec 4%
de Néandertal [en quelque sorte, en tant que métisses issus de très anciens "fricotages"],
nous vivons certainement le même sort que Néandertal, jadis (avant sa propre dilution) ;
constatons aujourd'hui les flux migratoires, accentués par la mondialisation et sa propagande dévastatrice (c'est, d'ailleurs, à se demander ce que nous avons pu faire à nos propres dirigeants politiques
[peut-être devons-nous encore payer pour le régime de Vichy ?]+
[dois-je leur faire valoir que je n'étais pas né à cette époque ?]) ;
mais rappelons encore que [tous] les génocides sont classifiés [heureusement]
comme un crime contre l'humanité (mais la quelle, exactement ?).
Bref, dilution génétique ou "grand remplacement", quelle différence ?

Le République, avec sa "discrimination positive" et son incitation permanente au métissage
(télévision, radio, cinéma :
https://www.youtube.com/watch?v=NZ8geFvSJw4
publicité, éducation, ...)
met en place un génocide sans nom, silencieux, mais certain ;
à croire qu'elle se soit inspirée du passé. CQFD.

Merci encore pour cette belle démonstration (vidéo-conférence) qui prouve, sans aucun doute possible, q
ue pour ne pas disparaître (selon le scénario de la dilution), le "blanc" est condamné à se reproduire
avec des "blanches" (puisque ses gènes sont récessifs - a contrario des "autres" - qui sont dominants)."





​Emmanuel LECOMTE​





 La confection du mythe de Sobibor.


Il faut lire jusqu'au bout l'article de Matt Lebovic paru hier
6 décembre sur le site du Times of Israel:
"Sobibor: le nouveau 'Disneyland' des camps de la mort nazis ?"

http://fr.timesofisrael.com/sobibor-le-nouveau-disneyland-des-camps-de-la-mort-nazis/

Souvenez-vous:

le 18 septembre 2014 avait été annoncée, à son de trompe
(sauf dans le quotidien "Le Monde" resté très pudique sur le sujet),
la prétendue découverte archéologique, après 8 années de recherches,
des chambres à gaz de Sobibor.
Nous écrivions le même jour qu' "Aucun des sites annonçant la nouvelle
n'apporte la moindre photo, la moindre preuve, la moindre description, rien:
seulement l'annonce d'une découverte de... quatre murs de brique
qui auraient été ceux de chambres à gaz, et quelques objets
("bijoux, parfums, médicaments, ustensiles"...).
Les révisionnistes ont démontré depuis longtemps, et notamment
les révisionnistes Jürgen Graf, Carlo Mattogno et Thomas Kues
dans leur livre  "Sobibor. Holocaust Propaganda and Reality",
que Sobibor était un camp de transit construit dans le cadre
de l'expulsion des juifs à l'Est.

Mais les 8 années de "recherches" des archéologues n'avaient
qu'un but qui crève les yeux aujourd'hui:

- récupérer l'emplacement de ces prétendues chambres à gaz
(où des visiteurs polonais ont l'audace de faire du vélo,
où leurs animaux de compagnie "se soulagent", le tout
"en écrasant des os humains restés au sol") pour en faire
un nouveau lieu de pèlerinage qui rapportera de l'argent
et où seront envoyés les enfants des écoles:
"Dans le mois à venir", lit-on dans l'article, "
une construction à grande échelle transformera Sobibor pour toujours,
alors que les autorités mettent en place un plan pensé depuis longtemps
pour construire un musée, un centre de visiteurs et plusieurs structures
de mémoire à travers le camp".
   
Le professeur Faurisson avait diantrement raison lorsqu'il écrivait,
le 22 septembre, à propos de cette découverte:

<< (...) Les jeunes générations ont la chance d'assister là en direct
à la confection du mythe des chambres à gaz nazies, ces magiques chambres
qu'on ne nous montre pas et qui, paraît-il, fonctionnaient au gaz
d'échappement avec accompagnement de cris d'oies spécialement élevées
pour couvrir les cris des victimes [une mention qui figure sur plusieurs sites
traitant de cette affaire - Bocage] en train de mourir par fournées de centaines
ou de milliers dans une pièce exiguë (si l'on en juge par les seules fondations
d'une quelconque petite maison polonaise montrées dans certaines
de ces vidéos). >>

De son côté, toujours à propos de cette "découverte" de Sobibor,
le Suisse Frank Brunner apportait ce commentaire plein de bon sens
sur son site :

http://www.interet-general.info/spip.php?article20731

<< Au demeurant, à supposer que les Allemands aient voulu exterminer
des déportés, on ne voit pas dans quel intérêt ils les auraient transportés,
pour ce faire, sur des centaines de kilomètres, en mobilisant des trains
nécessaires au transport et au ravitaillement des troupes,
alors que ces déportés pouvaient aussi bien être abattus dans un bois
à proximité du lieu de leur arrestation. >>





4963 Procès de Nuremberg: quelques volumes offerts

Un correspondant nous signale avoir trouvé quelques-uns des volumes de
compte rendu du Procès de Nuremberg ainsi répartis:

- dans l'édition française :
les volumes 1 à 22;

- dans l'édition allemande :
les volumes 25-26-27-28-31 à 42.

Les correspondants qu'intéresse l'acquisition (gratuite) de ces volumes ou
de certains d'entre eux seulement voudront bien se faire connaître.




4964 La SNCF aux Etats-Unis​: suite mais pas fin

Les médias ont abondamment commenté la formidable victoire remportée par la
communauté juive contre la SNCF ou, plus exactement, contre le gouvernement
français qui, comme on le sait, va devoir verser 60 millions de dollars (48
millions d'euros) à des victimes non françaises (voir l'excellente Une du
journal "Présent", ci-jointe).
    Cet accord a donc été signé hier lundi en présence du conseiller spécial
sur l'Holocauste du secrétaire d'Etat John Kerry, Stuart Eizenstat, qui a eu
la bonté de nous jeter quelques miettes: "La France, de tous les pays sous
occupation nazie, a eu de loin le pourcentage le plus élevé de juifs qui
furent sauvés"...
    L'accord entrera en vigueur quand le Parlement français l'aura validé
sous forme d'amendement à la loi de 1948.
    Cependant, ne nous réjouissons pas trop vite: Rémi Sulmont,
correspondant de RTL aux Etats-Unis, prévient que cet accord visait bien à
"empêcher les actions judiciaires contre la société française" [la SNCF],
toutefois "ce n'est pas garanti mais la voie devrait se dégager".
    La SNCF, de son côté, a fait "une donation volontaire de 4 millions de
dollars qui iront à des musées, des mémoriaux, des programmes d'éducation
sur la Shoah...", prévient Karim Lehbourg, correspondant TV5 à New York.






avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 4839
Age : 67
Localisation : Baie du Mont-Saint-Michel
Date d'inscription : 06/03/2008

http://europe-en-guerre.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum