Un exemple flagrant des rumeurs depuis 1942 par un juif polonais.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un exemple flagrant des rumeurs depuis 1942 par un juif polonais.

Message  Admin le Lun 11 Mar - 17:06

QUI CIRCULAIENT DEPUIS 1942 par Andrzej Getka.


J'ai trouvé cette perle rare sur le marché aux puces de Varsovie.
Il s'agit d'un recueil d'articles écrits par un Juif,Alfred Lampe,
communiste notoire,membre de Polae Syjon,cofondateur
du Parti communiste polonais,plusieurs fois emprisonné en Pologne
dans les années trente.
Il a passé en tout dix ans dans les prisons polonaises.
Suite à l'invasion allemande,il émigra tout naturellement en URSS...
Après juin 1941 et jusqu'à sa mort à Moscou le 10 décembre 1943,
A.Lampe collabora à l'hebdomadaire en langue polonaise paraissant
en territoire soviétique:Nowe Widnokregi (Nouveaux Horizons).
Un organe rouge de chez les rouges,cela va de soit.Le 1er mars 1943,
il participa à la fondation du Syndicat des patriotes polonais,
créé en URSS.par les communistes et 100% juif.

L'ouvrage O Nowa Polske (Pour une nouvelle Pologne) fut publié
en 1954,il regroupe plusieurs articles qu'A.Lampe fit paraître dans
Nowe Widnokregi.L'un d'entre eux,daté du 5 janvier 1943,
est intitulé:Hitlerowski plan eksterminacji Zydow w Europie
(Le plan hitlérien d'extermination des Juifs d'Europe)
.
Il y est fait référence à un rapport émanant du Bureau de l'Information
du Commissariat du Peuple d'URSS.aux Affaires étrangères.
Daté de novembre 1942,ce document traite du massacre de Juifs
à grande échelle.
On y parle d'électrocutions,de fusillades,de chambre à gaz,de gens brûlés vifs,
d'empoisonnements,d'enfants de moins de 12 ans systématiquement tués
à leur arrivé au camp,etc.
Les récits de fusillades en masse sont accompagnés d'estimations les plus
invraisemblables.Sans même prendre en compte ne serait-ce que la rentabilité,
déporter des milliers de Juifs du fin fond de l'Europe en Pologne simplement
pour les exterminer m'apparaît dénué de sens.
Il en est de même des 20 000 Juifs prétendument tués à Riga en l'espace
de deux jours dont parle l'article.Ces récits relevaient donc plus de la
science-fiction que de l'information sérieuse.Je souligne enfin que l'auteur
du texte adopte un ton très particulier et un langage très spécial que
j'ai tenté de sauvegarder en restant,dans ma traduction,au plus près du texte.
L'article d'A.Lampe est intéressant,car il confirme que les rumeurs les plus folles
sur de prétendus massacres de Juifs étaient véhiculées aussi du côté soviétique.
Elles circulaient déjà fin 1942 dans les milieux juifs et communistes.
Leur force résidait dans le fait que,comme souvent,ces rumeurs partaient
de faits vrais.Le cas du ghetto de Varsovie en est un exemple flagrant:
il est vrai qu'en juillet 1942,dans le cadre de l'action Reinhardt,les premières
évacuations eurent lieu,les Juifs étant majoritairement déportés vers Treblinka.
Mais à la suite des propagandistes,A.Lampe s'appuyait sur ce fait pour prétendre
que les Juifs évacués étaient exterminés.
Ces rumeurs allaient donc être à l'origine de la confusion entre "évacuation"
(ou "réinstallation") et "extermination".Dès 1943,les esprits étaient formatés.
Dès lors,il n'est guère étonnant qu'en 1945,la propagande alliée se soit très
facilement imposée à l'Ouest comme à l'Est.
Aujourd'hui encore,cette confusion reste entretenue et constitue l'un des piliers
de la thèse officielle.
Un bon moyen de la combattre est de révèler,en s'appuyant sur des exemples
comme l'article de Lampe,l'origine de ce malentendu.
Il réside dans les rumeurs folles qui circulaient dès 1942.


HITLEROWSKI PLAN EKSTERMINACJI ZYDÖW W EUROPIE.


+ Le plan hitlérien d'extermination des Juifs en Europe.

Depuis plusieurs mois,l'opinion publique est alarmée par des informations
de plus en plus accablantes sur le comportement invraisemblable et bestial
des hitlériens envers les populations de Juifs en Europe.
Des informations terrifiantes ont été diffusées par le gouvernement polonais
en exil qui concernent des témoignages venus de Pologne.
Le 18 décembre 1942 les gouvernements de Belgique,de Tchécoslovaquie,
de Grèce,de Hollande,de Yougoslavie,du Luxembourg,de Norvège,de Pologne,
des USA,de Grande-Bretagne,d'URSS,et de France ont publié une déclaration
commune sur les intentions de Hitler souvent répétées et aujourd'hui mises
en application: - l'extermination totale des Juifs d'Europe.
Le Commissariat du peuple de l'URSS,aux Affaires étrangères a publié
un communiqué sur la "réalité du plan d'extermination des Juifs
par les autorités hitlériennes".

Dans ce document,on a démontré d'une façon concluante que le régime hitlérien
avait décidé d'exterminer jusqu'au dernier (homme) toute la population juive
des pays occupés.Ce plan,ils sont en train de le réaliser avec une efficacité
qui glace le sang.


LES FAITS.


Comme le dit le communiqué de PAT du 26 novembre 1942,Himmler aurait décidé
en mars 1942 d'exterminer 50% de la population juive de la Pologne occupée.
En juillet 1942 Himmler a décidé l'extermination de tous les Juifs de Pologne.
A Varsovie,les massacres ont commencé le 21 juillet 1942:ce jour-là,
les véhicules de la police allemande sont entrés dans le ghetto.
Les hitlériens ont pénétré dans les maisons en tuant sur place,sans même
prendre l'identité des occupants.
Le 22 juillet 1942,la municipalité juive du ghetto a reçu une injonction d'avertir
la population d'un "déplacement" de tous Juifs du ghetto vers l'Est.
Le 23 juillet,la municipalité a reçu un ordre des autorités allemandes leur
réclamant 10 000 Juifs pour le lendemain et 7 000 de plus pour les jours suivants.
Les déportations et massacres de Juifs de Varsovie ont commencé.
Jusqu'à fin septembre plus de 250 000 Juifs ont été massacrés.
La population juive de Pologne était la plus importante en Europe.
Dans le ghetto de Varsovie résidaient 400 000 Juifs.
Pendant les trois premières années de l'occupation,les Allemands ont dirigé
vers ce ghetto des dizaines de milliers de Juifs venus de l'Allemagne et
de pays occupés par l'Allemagne.Résultat des massacres et des déportations:
des 433 000 Juifs du ghetto de Varsovie,il ne reste que 40 000 ouvriers
qualifiés,employés pour les usines d'armement.
Le destin des Juifs de Varsovie est celui des Juifs polonais.
Le destin des Juifs polonais sera celui de tous les Juifs des pays occupés.
Le plan hitlérien prévoit la concentration de plus de 4 000 000 de Juifs
pour les exterminer à petit feu.
La Pologne a été transformée en boucherie fasciste de la population juive.
Les hitlériens déportent en Pologne des Juifs venue de Hongrie,de Roumanie,
de Tchécoslovaquie,de France,de Belgique,de Hollande et de Norvège,
des millions de gens innocents sont promis à une mort certaine.
Selon les données publiées par le Commissariat du Peuple d'URSS
aux Affaires étrangères,s'appuyant sur d'autres données fiables venues
de Norvège,en deux jours,le 26 novembre et le 7 décembre 1942,on a embarqué
en bateau plus de 2 000 Juifs à travers l'Allemagne jusqu'en Pologne occupée.
Les rafles et l'embarquement s'effectuent avec beaucoup de cruauté.
"Comme l'indique les informations-dit le communiqué du Bureau de l'Information
du Peuple d'URSS.-la bestialité dont les pervers hitlériens aurait fait preuve
pour accélérer le processus d'extermination de centaines de milliers de Juifs
est sans égal.
Outre les fusillades d'hommes,de femmes et d'enfants par armes automatiques,
on utilise aussi le gazage dans des chambres spécialement conçues,l'électrocution,
la crémation (de gens) vifs,l'empoisonnement,l'injection d'acide cyanhydrique.
On encourage cela en octroyant des primes spéciales pour les assassins.
Dans les camps,on ordonne l'assassinat de tous les enfants de moins de 12 ans.
Dans cette orgie sanguinaire,les hitlériens ne laissent que les plus aptes au travail
dans les ateliers d'armement jusqu'à ce qu'ils soient victimes du travail.
Les chiffres parlent d'eux-mêmes.Outre le ghetto de Varsovie,on a liquidé
les ghettos de Falenica,Rembertow,Nowy Dwor,Kaluszyn,Minsk Mazowiecki.
A Kielce,on a massacré la moitié de la population,le reste a été envoyé
vers une direction inconnue.

A Czestochowa,il ne reste que 2 600 Juifs sur 20 000.

A Radom,sur 32 000 Juifs on en a tué 28 500.

A Piotrkow,il ne reste que 2 000 Juifs sur 40 000.

A Riga 6 000 Juifs ont été fusillés,beaucoup venaient d'Allemagne.

On fusillait par groupe de 300-400.

Dans le ghetto de Riga,il ne reste plus que des condamnés à mourir de faim,
il en est de même pour les Juifs de Vilnius où la population juive a été exterminée
presque entièrement.
Les massacres de Juifs de Kiev et Dniepropetrovsk sont connus:

- près de 60 000 Juifs ont été assassinés à Lvov,Minsk et Bialystok.
Le 26 et 27 août 1942,on a organisé une véritable boucherie à Luck
(plus de 20 000 Juifs tués),à Sarny (14 000) et des centaines d'autres lieux.
Les nouvelles concernant les massacres presque invraisemblables ont boulversé
le monde civilisé.
Le journal anglais Observer révèle en première page:

"La conscience humaine est surprise par l'énormité des crimes et ne sait
comment réagir.Empathie envers les victimes et colère à l'encontre des hitlériens,
dégoût pour leur lâcheté.Tout ceci est insuffisant quand on apprend que plus
d'un million de personnes du fin fond de l'Europe sont déportées dans les camps
de la mort spécialement conçus où les attend,après un long voyage,le feu
des armes automatiques,la mort par gazage ou par électrocution.
Quand on apprend que de tels actes,comme fusiller un homme sur place
ou jeter une mère avec son enfant dans un four,seraient des actes de grâce,
on sent que les bases de la civilisation et l'humanité elle-même sont détruites.
Ce qui se passe aujourd'hui avec les Juifs peut arriver plus tard avec les Polonais,
les Tchèques ou les Français.Si le gouffre qui vient d'être ouvert n'est pas vite
refermé,la fin de la civilisation est proche."


Dans un communiqué du 19 décembre 1942,le gouvernement soviétique a déjà
démasqué les horribles crimes hitlériens contre la population civile soviétique,
la minorité juive soviétique a beaucoup souffert.Le gouvernement soviétique
souligne le fait que les populations de Russie occupée,biélorusse,ukrainienne
et lituanienne restent solidaires non seulement des Juifs de Russie,mais aussi
des Juifs de l'Ouest.Elles les aident à fuir et les cachent en rase campagne,
partagent le peu de nourriture.
Les informations venant de tous les pays d'Europe affirment que les populations
de tous les pays restent solidaires avec les Juifs conduits à la mort.
Comme le dit le communiqué soviétique,les informations venant des terres voisines
de l'URSS,là où l'on a inoculé aux populations les théories raciales,confirment que
les populations résistent,restent solidaires et aident les victimes de la barbarie
hitlérienne.Dans un manifeste signé par des "catholiques patriotes" et imprimé
dans Nowe Widnokregi (Nouveaux Horizons) n°16 du 20 décembre 1942,
on peut lire:

"On ne peut rester sans rien faire.Qui reste silencieux est complice
de meutre.Qui ne condamne pas,tolère.Nous,catholiques polonais,
ne voulons pas être Pilate.
Nous n'avons pas la possibilité d'agir contre ces massacres,on n'a pas
de solution,nous ne pouvons sauver personne,mais on proteste du fond
du coeur.C'est notre conscience chrétienne qui l'exige de nous.
Chaque être humain a le droit à l'amour de son prochain.
Qui ne soutient pas cet appel n'est pas chrétien,nous protestons aussi
en tant que Polonais.Nous ne croyons pas que la Pologne puisse tirer
profit de ces massacres,bien au contraire..."


A travers ces meutres,cette cruauté antijuive et cette propagande antisémite,
les hitlériens ont essayé de détourner l'attention du peuple allemand de leur
prochaine défaite.Mais comme le souligne le communiqué soviétique:

"Seuls des aventuriers fous peuvent croire que les innombrables crimes
contre les peuples d'Europe peuvent être noyés dans le sang de centaines
de milliers de Juifs.Le souhait de tous ceux qui aiment la paix entre les peuples
s'accentue:la destruction et l'anéantissement des hitlériens au pouvoir,
la fin du régime sanguinaire des hitlériens et la libération des pays d'Europe
du danger de l'esclavage et de destruction.
La main de la justice de ces pays sera lourde une fois qu'ils se seront débarrassés
de l'envahisseur fasciste allemand.
Ne pourront échapper à la justice ni les dirigeants ni les exécutants."


Alfred Lampe.

Nowe Widnokregi
n°1, 5 janvier 1943.

Traduction et introduction d'Andrzej Getka.

Source (éd.Sans concession,n°656-66,juin 2011)pp.43-48.
--------------------------------------------------------------------

HITLEROWSKI PLAN EKSTERMINACJI
ZYDÖW W EUROPIE


W ciagu ostatnich m-eslecy swiatowa opinie publiczna alarmowaly
coraz to straszliwsze wiesci o dzilkich, niewiarogodnych wprost
bestialstwach hitlerrowcow w stosunku do zydowskiej ludnosci
wszystkich okupowanych krajow Europy.

(extrait de la page 207 du recueil d'articles d'Alfred Lampe)
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 4839
Age : 67
Localisation : Baie du Mont-Saint-Michel
Date d'inscription : 06/03/2008

http://europe-en-guerre.discutforum.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum